Animation, l’affaire de tous ?

0
63

Les projets des établissements médicaux sociaux doivent comporter un volet animation pour respecter les décrets d’application en vigueur. Ce document propre à chaque établissement décrit précisément toutes les activités proposées pour la population hébergée : programme, planning, moyens mis en œuvre, objectifs… Quels types d’animation proposer pour des personnes âgées, des personnes handicapées, et comment la mettre en œuvre ? Voilà bien des questions que se posent les responsables d’établissement et leur animateur(trice)…

Qu’est-ce que l’animation ?

Au premier sens du terme, l’animation peut être définie comme l’action qui consiste à mettre de la vie dans un lieu donné. Cette définition a l’avantage de diminuer la pression sur les personnes responsables de l’animation. « Mettre de la vie » consiste avant tout à mettre en « action » les personnes, à leur donner l’occasion d’agir sur leur environnement, en lien avec les autres personnes présentes. Tous les actes de la vie quotidienne peuvent être envisagés sous l’angle de l’animation à condition toutefois que ce soient des moments positifs, des moments de plaisir, des temps de joie.

Les types d’animation et les objectifs

Les établissements peuvent recourir à une animation que l’on pourrait qualifier de « passive » : un spectacle, une chorale, un film; ce type d’animation est sans doute moins intéressant car les personnes sont comme étrangers à ces événements ; le plaisir est bien sûr présent, mais les personnes consomment ce temps sans agir ; alors qu’il peut être très simple de demander à la chorale invitée de chanter avec les résidents un morceau que ces derniers connaissent.

D’une manière générale, Il est préférable de privilégier une animation où les résidents seront acteurs : elle favorise la confiance en soi et l’estime de soi. C’est le cas plus particulièrement des exercices à visée thérapeuthique physiques ou intellectuels tels qu’ils peuvent exister au sein des PASA (Pôles d’Activités et de Soins Adaptés), où les participants sont invités à s’impliquer.

L’animation : à minima une occasion pour vivre une relation.

Si l’animation peut être construite avec un objectif précis qui peut être thérapeutique (travailler la mémoire, faire des exercices physiques…) elle est surtout et avant tout un prétexte à la relation. Une animation est toujours réussie dès lors que les participants se rencontrent, se parlent, interagissent, travaillent sur un projet commun : ils sortent de l’anonymat, existent, s’animent mutuellement. Et c’est l’ensemble de l’établissement qui en bénéficie.

Avec des moyens humains et un peu de matériel

Quel que soit le type d’animation, nous découvrons qu’elle est bien l’affaire de tous. En effet, le personnel, de manière générale, peut animer en réalisant son travail (temps de toilette, repassage, mise du couvert, épluchage de légumes…) auprès et avec les personnes accompagnées. Il peut aussi, si son planning le prévoit, développer un temps d’animation pour un groupe de résidents dans un domaine qui lui est familier s’il maîtrise une vraie compétence : cuisine, chant, couture, pliage du linge, bricolage…
L’animateur devient alors un coordinateur de l’animation lorsque chaque salarié prend part au défi. Son rôle évolue pour aider chacun à monter son projet.

En ce qui concerne le matériel, vos animateurs pourront découvrir dans nos marchés « matériel et équipement sportifs » et « fourniture pédagogique et animation » une gamme d’équipements de matériels et de matériaux qui les aideront à atteindre leurs objectifs. Pour toute question complémentaire, n’hésitez pas à solliciter notre équipe.

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 4 personnes sur 4 ont trouvé cet article utile.
PARTAGER
Article précédentMatériel d’aide aux soins : aide ou contrainte ?
Article suivantFin des contrats aidés : quelles implications ?
Chef de marchés spécialiste du secteur médico-social. Après une expérience de direction d’établissement médico-social, il négocie pour votre établissement les marchés suivants : > complémentation orale, > défibrillateurs, > dispositifs médicaux, > entretien du linge des résidents, > évaluation externe et interne, > linge plat, rideaux et matelas, > lits médicalisés, > location et entretien d'article textile, > location et entretien du linge, > produits d'incontinence, > travail temporaire médical, > vêtements professionnels.

LAISSER UN COMMENTAIRE