Certificats d’économie d’énergie : énorme potentiel ou grosse arnaque ?

0
762
Alors que la COP 21 bat son plein dans la capitale, les potentiels accords pourraient avoir des conséquences (heureuses ou moins heureuses !) pour les fournisseurs de plusieurs de nos marchés liés au bâtiment et à l’énergie :

• Les “obligés” ou « pollueurs payeurs » que sont les fournisseurs d’électricité, de gaz naturel, de gaz vrac et de fioul qui pourraient voir leurs obligations augmenter.

• Les entreprises de fournitures du bâtiment proposant des produits visés par les réductions (isolation et autres matériaux de construction, LED et autres ampoules à économie d’énergie…) qui y voient des opportunités évidentes.

Notre expert en certificat d’économie d’énergie, ERSICOM, attend un rebond suite à un début de 3ème période des CEE en demi-teinte. Affaire à suivre de près donc …

Attention aux arnaques

Les vendeurs de rêves prolifèrent sur cette niche des CEE : “combles à 0 €”, “isolations gratuites”, … la réalité est bien moins reluisante tant financièrement (des retours d’adhérent “arnaqués” !) que qualitativement (mauvais isolant). Il est important de vous mettre en garde sur ce sujet.

Pour que des travaux d’économie d’énergie soient valides, il faut que vos artisans soient labellisés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Sans ce label, vos travaux peuvent ne pas être considérés comme éligibles.

Nos fournisseurs référencés proposent également des CEE en direct. Un intermédiaire de moins ? Certes, mais au final des économies en moins également, notre courtier référencé ERSICOM, étant systématiquement mieux placé.

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 1 personnes sur 1 ont trouvé cet article utile.

LAISSER UN COMMENTAIRE