Economisez votre fioul (et respectez la réglementation) : faites nettoyer votre citerne !

0
1810
Vous avez le sentiment que votre fioul s’est épuisé un peu plus vite que la dernière fois ? Peut-être n’avez-vous pas fait nettoyer et vérifier votre cuve depuis plusieurs années ? Cette étape reste primordiale pour que votre consommation ne soit pas excessive… ou que le fioul se volatilise à cause d’une mauvaise étanchéité de la cuve dans laquelle il est stocké ! De plus, une réglementation s’applique selon la nature de votre cuve. Voici quelques explications qui devraient vous convaincre de la nécessité du nettoyage régulier de votre citerne…

Que se passe-t-il dans votre citerne ?

Au fil du temps, un phénomène de décantation de matières se produit. En effet, des « boues », constituées de poussières, de pollens et de bactéries, se forment pour se déposer ensuite au fond de votre citerne. Ces sédiments, qui encrassent votre cuve, risquent d’obstruer le gicleur de votre chaudière et donc de causer des dysfonctionnements.
En parallèle, de l’eau se condense à l’intérieur, génère un dépôt d’eau et va oxyder votre cuve.
Enfin, il ne faut pas perdre de vue que la qualité du fioul se dégrade et, en offrant des qualités moins performantes, favorise les risques de pannes et rajoute des euros à votre facture puisque vous devrez faire le plein plus souvent !
Pour éviter tous les désagréments dus à cet encrassage inévitable, une seule solution : faire nettoyer votre citerne tous les 8/10 ans lorsque le niveau de fioul est au plus bas (et donc, idéalement, en fin de période de chauffe ou juste avant de réapprovisionner votre cuve) !

Un nettoyage… mais pas seulement !

Lorsque l’entreprise spécialisée intervient, elle commence par ouvrir le trou d’homme (qui permet l’accès à l’intérieur de la cuve) afin d’évaluer l’entretien nécessaire. Après le retrait du fioul restant et le curage des parois, le prestataire va aspirer les dépôts. Les canalisations sont, bien évidemment, aussi nettoyées lors de cette opération.
La cuve va être ensuite réapprovisionnée en fioul et le professionnel procède alors à un examen visant à repérer d’éventuelles fuites (ou problèmes de corrosion repérables après le nettoyage). Un système d’ultrasons très performant permet de détecter ce type de dommages et peut même estimer la quantité de fioul « perdue » par heure. L’opération ne comprend donc pas que le simple nettoyage de la cuve…
Notez que cette analyse n’est pas du ressort de votre fournisseur de fioul, qui ne peut être tenu responsable du bon entretien de votre citerne : il s’agit bien là du métier de professionnels spécialisés dans ce type de tâche (repertoriés, au Cèdre, dans le marché « vidange & nettoyage des bacs à graisse, cuves, fosses & canalisations »).
Enfin, les déchets aspirés vont être emportés et traités dans un centre spécialisé.

À savoir…

Il existe des prestations packagées qui vous offrent l’opportunité de n’oublier aucune étape au moment où vous déciderez de faire nettoyer votre cuve à fioul. Elles comprennent les frais de déplacements, l’intervention en elle-même et le retraitement des matières.
S’il n’y a pas d’obligation particulière pour le nettoyage des citernes dites hors sol, ce n’est pas le cas des citernes enterrées. Si vous en possédez une, sachez qu’elle doit être nettoyée et inspectée tous les 5 ans maximum. Vous pouvez consulter l’arrêté à ce sujet en cliquant ici.
Dernier point à prendre en considération : la capacité de votre cuve et sa nature détermineront le prix d’intervention. Une cuve de grande capacité nécessitera en effet un nettoyage plus onéreux qu’une autre, plus petite…et si elle est enterrée, l’intervention sera, là encore, plus chère.

Vous l’aurez compris, il est indispensable de bien respecter cette périodicité dans le nettoyage de votre citerne si vous voulez conserver un rendement calorifique maximal et un bon fonctionnement, vous aurez tout à y gagner ! Le seul repompage de fioul, lorsque l’on s’aperçoit trop tard qu’il y a un problème, peut vous coûter plusieurs milliers d’euros…
Et au moindre bruit inhabituel ou dysfonctionnement récurrent, n’attendez pas les 10 ans pour faire nettoyer et examiner votre cuve à fioul !

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 4 personnes sur 4 ont trouvé cet article utile.
PARTAGER
Article précédentPhotocopieurs… achat ou location ?
Article suivantTaxes été 2016 : les mauvaises nouvelles se confirment !
Avatar
Chef de marchés “Bâtiment & Energie” Il négocie pour vous les marchés : > vérifications réglementaires (périodiques, construction, formation) > HSE - Hygiène Sécurité Environnement : entretien des hottes, traitement des nuisibles, analyses bactériologiques > énergie : fioul domestique, gaz propane vrac & conditionné > chauffage, ventilation & climatisation

LAISSER UN COMMENTAIRE