ADSL, SDSL, fibre optique… les clés pour être bien cablé !

0
1766
Vous souhaitez installer une nouvelle ligne internet ou savoir quelle technologie sera la mieux adaptée à votre besoin…? Vous l’avez déjà surement constaté en faisant quelques recherches sur le sujet, il n’est pas facile de savoir quelle technologie choisir, surtout que ces solutions techniques évoluent à la vitesse « grand V » ! Voici quelques informations pour vous aider à y voir plus clair…

Haut débit, très haut débit… de quoi parle-t-on ?

Le haut débit comprend toutes les connexions ADSL et SDSL. Celles-ci ont un débit de connexion compris entre 512 kilobits et 30 mégabits par seconde. Aujourd’hui, plus de 95% de la population française a accès à ce haut débit. Au-delà de ces 30 mégabits par seconde, nous parlons du « très haut débit » qui utilise la fibre optique.

Le haut débit

ADSL
Il s’agit d’une liaison numérique asymétrique, c’est à dire que le débit est plus important en réception qu’en envoi de données. Il utilise le réseau téléphonique classique en parallèle des communications téléphoniques . Le débit ne peut donc pas être garanti par l’opérateur. C’est le type de connexion le plus répandu aujourd’hui et celui qu’utilise la plupart des box grand public. Cette technologie est à privilégier pour la navigation internet simple.

SDSL
Il s’agit d’une liaison numérique symétrique. Contrairement à l’ADSL, le débit est identique en envoi et en réception de données. Il est également garanti par l’opérateur et permet de transporter des données sur le réseau avec un débit jusqu’à 16 mégabits par seconde. Cette technologie nécessite d’avoir une ligne dédiée à cette installation. Les opérateurs seront en mesure de vous proposer, en cas de perturbation ,une garantie de temps de rétablissement (option GTR).

Le très haut débit

Fibre optique
Apparu dernièrement, la fibre optique offre un débit beaucoup plus important que l’ADSL et le SDSL, pouvant aller jusqu’à 1 Gigabits par seconde. Elle peut être soit mutualisée soit dédiée.

La fibre optique mutualisée est comme son nom l’indique, partagée entre plusieurs utilisateurs. Elle a l’avantage d’être moins cher que la fibre dédiée, mais possède un débit asymétrique plus faible et non garanti par l’opérateur. Les différents opérateurs pourront vous proposer une garantie de temps d’intervention (GTI) mais pas de garantie de rétablissement (GTR).

La fibre optique dédiée, quant à elle, offre un débit garanti et symétrique, c’est à dire identique en envoi et en réception de données. Cette solution nécessite une infrastructure dédiée et vous garantit un délai de rétablissement qui sera assuré par l’opérateur retenu.

Vous connaissez maintenant les spécificités de ces technologies. Voici, ci-dessous quelques exemples pour mieux appréhender les différences entre celles-ci :

Comment faire le bon choix ?

Pour souscrire à l’offre qui correspondra le mieux à vos attentes et à vos contraintes techniques, il vaut mieux ne pas faire ce choix dans la précipitation. Sollicitez plusieurs opérateurs pour étudier et comparer leur offre et leurs conseils. Demandez leur avant toute chose, à quelle(s) type(s) d’offre(s) vous êtes éligibles : tout est en effet fonction de votre localisation géographique.

Par ailleurs, avant de contacter un opérateur, posez-vous les questions suivantes.
Elles vont vous permettre de faire le point sur vos besoins réels et ensuite de pouvoir envisager les configurations possibles :

• Combien de postes peuvent être connectés ?
• Pour ces postes, quelle utilisation sera faite d’internet ? uniquement de la gestion de courriels ? de la consultation de vidéo ? de la transmission de dossiers (administratifs, médicaux…)
• Une partie de vos collaborateurs travaillent-ils à distance (commerciaux, professeurs…) ?
• Accueillez-vous du public ?
• Quels sont vos besoins en terme de sécurité ? Avez-vous besoin d’une Garantie de Temps de Rétablissement (GTR) ou d’Intervention (GTI), avez-vous besoin d’un débit minimum garanti en cas de perturbation, de ralentissement…)
• Pour les établissements scolaires, vos classes sont-elles déjà connectées ou sous quel délai le seront-elles ?

L’ensemble de nos fournisseurs référencés vous proposent ces 3 technologies évoquées ci-dessus et sont en mesure de vous indiquer laquelle correspond le mieux à vos besoins. N’hésitez pas nous solliciter pour toute question.

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 10 personnes sur 10 ont trouvé cet article utile.
PARTAGER
Article précédentLe canard bat encore un peu de l’aile
Article suivantLivres scolaires obsolètes, que faire ?
Chef de marchés télécoms. Il négocie pour votre établissement les marchés suivants : > informatique - matériel, maintenance, logiciels, sauvegarde & courrier hybride, > photocopieurs & solutions logicielles, > standards téléphoniques, > téléphonie et internet, > machines à affranchir, > systèmes de sûreté et appels malades, > wifi - accès en collectivité.

LAISSER UN COMMENTAIRE