Le canard bat encore un peu de l’aile

0
1332
Vous le savez sûrement, mais la situation de l’élevage des oies & canards dans le Sud-Ouest est très difficile… Ce qui conduit à des hausses importantes de tarifs sur cette famille de volailles. Reportez vos achats sur d’autres espèces pour éviter le surcoût conjoncturel lié à cette crise. La production repart, mais le marché n’est toujours pas revenu à son niveau « normal ».

• Rappel de la situation passée

Afin d’endiguer l’épizootie de grippe aviaire, le ministère de l’agriculture a annoncé pour le lundi 18 janvier 2016 le gel des élevages d’oies et de canards du Sud-Ouest dans 18 départements. Depuis cette date, aucun canard ne peut être mis en élevage dans les départements concernés.
Objectif : 1 mois complet de vide sanitaire dans les élevages du Sud-Ouest.

• Rappel du timing 2016

L’élevage du canard c’est :
Durée élevage pour maturité sexuelle : 12 semaines
Durée de gavage : 2 semaines

Pour les 18 départements du Sud-Ouest :
•   18 janvier 2016 / 18 avril : aucune nouvelle mise en place d’élevage et cycle de disparition complète dans les élevages.
•   18 avril / 16 mai : arrêt complet de la filière, vide sanitaire et pas de frais sur le marché en produits Sud-Ouest.
•   16 mai : remise en élevage des canetons pour 12 semaines d’élevage
•   + 2 semaines de gavage et toujours pas de disponibilité.
   15 août 2016 : reprise des premiers abattages
   nouvelle disponibilité fin août / début septembre.

• Conséquences pour la filière “canard”

Production annuelle française = 40 millions de canards
Vide sanitaire => perte de 10 millions de canards

Ces mesures liées à la filière “canard gras France” ont également des répercussions sur la filière “canard gras UE”, “canard maigre” et “canette” (reports de consommation).

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 0 personnes sur 0 ont trouvé cet article utile.

LAISSER UN COMMENTAIRE