En maison de retraite comme à la maison ? Les 8 pistes concrètes à regarder de près.

0
1302
En tant que directeur d’un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, et non pas d’un hôpital (!), vous vous battez quotidiennement pour rester fidèle à l’intention originelle de cet établissement : que le résident se sente chez lui ! Facile à dire mais pas toujours facile à faire dans le contexte actuel. Alors voici 8 pistes concrètes à regarder de près pour vous aider. 

1. « Dans ma chambre, je suis chez moi »

Premier point clé à rappeler : la chambre est un espace privé ! Face à des épisodes réguliers de maltraitance des résidents par le personnel, ou, plus simplement, dans un souci de sécurité en cas de chute, la tentation est grande d’installer des caméras dans les chambres. Si c’est un débat récurrent qui soulève bien sûr de nombreuses questions éthiques, le premier point touche à mon sens au fait de remettre en cause ce principe central ! Car oui, lorsqu’une personne âgée rejoint votre établissement, il rejoint une communauté de vie médicalisée où sa chambre reste son lieu à lui!

2. Attention au personnel impersonnel

Si c’est sans doute l’un des points les plus difficiles, c’est aussi le plus fondamental. Car c’est bien de la nature de la relation que dépend la dignité du résident. Est-ce que le personnel soignant ou hôtelier entre dans ma chambre en frappant ? Est-ce que l’on s’adresse à moi personnellement ? Est-ce que je suis un résident de plus ou est-ce qu’on me connaît par mon nom ? Est-ce qu’on s’adapte à mon projet, à mon état de dépendance ? Là encore, les contraintes réglementaires grandissantes et la pression des organismes de financement éloignent parfois de cette ambition, et vous font rentrer dans des logiques d’efficacité opérationnelles certes nécessaires, mais parfois destructrices.

3. Ma famille au plus près de moi

Les réalités des résidents à ce sujet sont très variées : familles dispersées, culpabilité et/ou conflits nourrissent finalement le sentiment de solitude de la personne âgée. Pas de solution miracle mais quelques initiatives naissantes qui facilitent cette proximité : des réseaux sociaux se développent et permettent aux membres de la famille dispersés à travers le monde de partager leurs actus… et à leur aîné en maison de retraite de les consulter en format gazette papier. Ça ne remplace ni les coups de téléphone, ni les visites, ni les cadres photos, mais ça offre une possibilité nouvelle aux directeurs.

4. Une décoration qui me tient à cœur

Non, tout n’est pas permis dans une maison de retraite, y compris dans les chambres individuelles des résidents. Mais rien ne vous empêche cependant d’intégrer quelques éléments plus personnels qui tiennent à cœur de la personne âgée : cadres photos, tableaux, bibelots… Emporter un peu de son chez soi, c’est finalement déjà beaucoup. Ce qui peut d’ailleurs aller jusqu’à conserver un ou plusieurs de ses propres meubles, fonction de la classification ERP de votre établissement !

5. Le mobilier, l’important se joue dans les détails

Outre le meuble personnel du résident, l’enjeu, malgré les contraintes budgétaires, est de choisir un mobilier qui allie sécurité, praticité, confort et esthétisme. Qu’il s’agisse bien sûr du mobilier d’accueil mais, plus compliqué encore, du mobilier médicalisé. Ainsi, de plus en plus de fabricants proposent des lits aux armatures recouvertes de bois ou aux roulettes cachées. Et ça n’est qu’un exemple.

6. La restauration, l’art de cuisiner des bons petits plats

Là encore, l’équation est complexe : budget, sécurité alimentaire, contraintes allergènes… Et là encore, les fournisseurs de restauration collective ou de plats cuisinés élaborent de plus en plus des recettes travaillées agréables au goût qui, intégrés progressivement et avec discernement à l’alimentation des résidents, peuvent apporter plaisir gustatif et bienfait sur la santé, tout en participant à l’animation globale de l’établissement tout au long de l’année.

7. Le linge des résidents, le sans faute s’impose !

Alors là, attention danger ! Ce sujet embrasse à lui seul tous les symboles de cette problématique un peu complexe du lien entre le domicile et la résidence. Le linge – et particulièrement les vêtements – est finalement ce qu’il reste de plus personnel au résident, qui concourt à son image, et donc à sa dignité. Tout cela dans un contexte exigeant où ce linge est assez maltraité. Ce sujet passe par une réflexion sur le faire ou faire faire (lire notre article sur le sujet) ou, plus simplement, sur le processus de ramassage, de lavage, de repassage et de rangement. Le sans faute s’impose!

8. Les programmes d’incontinence, à prendre au sérieux

Enfin, nous arrivons au sujet de l’incontinence, très symptomatique lui aussi. Les contraintes réelles amènent fréquemment les établissements à rentrer dans une logique d’efficacité opérationnelle, assez collective et finalement peu adaptée aux personnes. Là où une réflexion individualisée s’impose, faisant du maintien de la continence un élément à part entière du projet de vie : quelle solution pour quel stade ? Là encore, nous touchons de près à la dignité de chacun.

Les 8 points abordés sont, bien sûr, non-exhaustifs, car finalement, c’est dans tous les aspects du quotidien que se joue cette question qui touche certes aux aspects pratiques, mais plus encore à la relation entre les personnes et au regard porté sur le résident.

En tant que directeur, vous êtes quotidiennement face à une équation difficile à résoudre : accompagnement des résidents, dans un contexte d’accroissement de la dépendance, prise en compte de leur dignité, satisfaction et écoute des familles, management d’un personnel médical et non médical varié, gestion de problématiques opérationnelles diverses et sensibles au regard de la pression grandissante de la réglementation et des acteurs publics de financement. Ouf !

Dans ce contexte, le Cèdre souhaite travailler à vos côtés pour soutenir votre projet et vous accompagner sur différentes dimensions : travail temporaire médical, réseau social familial pour résidents, mobilier de maison de retraite, lits médicalisés, sociétés de restauration, alimentation autogérée, entretien du linge des résidents, produits d’incontinence, et bien d’autres. Alors n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous efforcerons de rester à votre écoute et de vous aider au quotidien.

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 1 personnes sur 1 ont trouvé cet article utile.

LAISSER UN COMMENTAIRE