Les légionelles : un vrai danger à détecter !

0
911
Parmi les bactéries tristement célèbres, les légionelles font partie des plus connues. Les centres d’hébergement ou les campings sont les lieux les plus concernés par une éventuelle contamination de masse, à cause de leur fonctionnement saisonnier. Nous dressons pour vous un portrait des légionelles et des précautions à prendre vis-à-vis de ce risque.

Que sont les légionelles ?

La « legionella pneumophila » est une bactérie qui affectionne les eaux tièdes et stagnantes. Elle peut se développer au fond des cuves d’eau chaude, et se répand par le biais des systèmes modernes d’alimentation en eau comme les tours de refroidissement, climatiseurs, bains à jets ou à remous et autres canalisations d’eau chaude. Les tours aéro-réfrigérantes (T.A.R) représentent le moyen de transmission le plus important de la légionellose.
Les légionelles infectent un sujet par inhalation de microgoutelettes d’eau contaminée, (les individus fragilisés comme les personnes âgées, immunodéprimées ou les bébés sont évidemment plus susceptibles d’attraper la légionellose), mais il n’existe pas de contamination interhumaine. Il n’est ainsi pas nécessaire de procéder à un isolement d’une personne atteinte. La maladie se traduit par une infection pulmonaire aigüe pouvant entraîner de graves complications si elle n’est pas traitée à temps. Alors comment s’en prémunir ?

Traitement et conseils

En général, un traitement par antibiotiques reste le plus efficace si la maladie a été détectée rapidement. Pour éviter d’en arriver à ce stade, le plus sage est, avant tout, d’entretenir votre réseau d’eau chaude. Cela passe par un détartrage régulier des pommeaux de douche et des robinets de votre installation.
Le Cèdre a référencé des fournisseurs sur les marchés « analyses bactériologiques, nutritionnelles et environnementales » et « vérifications réglementaires et construction » qui vous seront très utiles en ce domaine, surtout si votre structure est un ERP (Établissement Recevant du Public). En effet, en application de l’arrêté du 1er février 2010, la surveillance des installations dans les établissements recevant du public intègre obligatoirement la mesure régulière de la température de l’eau chaude sanitaire et la réalisation de campagnes d’analyses de légionelles.

Vous trouverez cette prestation sur deux marchés au Cèdre avec :
– les professionnels des analyses dans le marché « analyses bactériologiques, nutritionnelles et environnementales » ;
– les bureaux de contrôle spécialistes des vérifications dans le marché  « vérifications réglementaires et construction« .

Ces professionnels réalisent ainsi des prélèvements qui révèleront la présence de légionelles dans le circuit d’eau de votre structure. En général, ce prélèvement s’effectue en 3 points au minimum afin de rechercher, de dénombrer et d’identifier les légionelles.

Les actions visant à se débarrasser des légionelles sont diverses : condamnation de l’usage, augmentation des soutirages, réglages des températures au-delà des plages de multiplication des bactéries, pose de filtres terminaux « anti-légionelles », désinfection choc (thermique ou chimique) ou continue (chlore ou bioxyde de chlore), ou encore travaux… chaque cas présente des avantages et des inconvénients qu’il conviendra de mesurer avant de choisir la solution la plus appropriée.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question relative à ces analyses importantes pour la santé des personnes qui se trouvent au sein de votre établissement.

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 5 personnes sur 5 ont trouvé cet article utile.

LAISSER UN COMMENTAIRE