Fin du RTC : c’est le moment de raccrocher !

0
706
Depuis quelques mois, vous entendez parler de la fin du RTC. On vous annonce que cela aura un impact sur votre installation téléphonique et vos abonnements… Mais que se cache-t-il derrière ce nom barbare ? Quels sont les enjeux pour vous ?

Qu’est-ce que le RTC ?

Le Réseau Téléphonique Commuté, autrement dit RTC, est le réseau historique des téléphones fixes. C’est aujourd’hui Orange qui en assure la maintenance. Le problème est que cette technologie est vieillissante et qu’elle ne peut plus supporter l’évolution de nos modes de communications fixe. De plus, il n’y a quasiment plus de fabricants de pièces de rechanges pour les commutateurs (équipement mettant en relation les deux correspondants) et les techniciens spécialisés dans les télécoms analogiques pour assurer la maintenance se font de plus en plus rares.

Comment se préparer ?

Je vous conseille fortement de faire un état des lieux de votre installation existante. Et cela pour deux raisons :

  • Premièrement, votre installation, si elle est assez récente, est peut-être déjà prête pour la fin du RTC et le passage au numérique. Si ce n’est pas le cas, il se peut qu’une simple mise à jour ou évolution de votre matériel soit nécessaire et pas forcément le remplacement total. Seul un audit de ce que vous avez actuellement pourra vous le dire.
  • Deuxièmement, c’est peut-être l’occasion pour vous de repenser totalement votre installation. Profiter de cet « audit obligatoire » pour repenser votre téléphonie. Quel est votre usage actuel, sera-t-il le même dans 5, 10 ou 15 ans ? Qu’avez-vous prévu comme évolution ?

Les fournisseurs de standards téléphoniques et les opérateurs référencés au Cèdre peuvent vous aider pour l’analyse de votre installation. Pour rappel, les lignes téléphoniques ne concernent pas que le téléphone. Les fax, ascenseurs, machines à affranchir, alarmes ou encore appareils nécessitant une télémaintenance utilisent également une ligne téléphonique.

Que va-t-il se passer ?

Dans un premier temps (à partir de fin 2018), les lignes analogiques pour téléphoner ou pour les services et les lignes numéris T0 et T2 ne seront plus commercialisées. Dans un second temps (à partir de 2021), ces mêmes lignes seront arrêtées pour être remplacées par des lignes sous IP. Cela se fera progressivement et par plaques. Voici la frise chronologique de l’arrêt du RTC :

source : ARCEP - https://www.arcep.fr/fileadmin/reprise/dossiers/cuivre/arret-RTC-orange-30112015.pdf
source : ARCEP – https://www.arcep.fr/fileadmin/reprise/dossiers/cuivre/arret-RTC-orange-30112015.pdf

L’opérateur historique s’est engagé à tenir le public informé de l’évolution des dates de fermetures et fera en sorte que cela soit le plus transparent possible pour les utilisateurs. Il s’agit en effet d’une vraie rupture technologique, mais déjà en route depuis longtemps  puisqu’aujourd’hui, près de 2/3 des lignes utilisent déjà les nouvelles technologies numériques.

Les conseils du Cèdre

  1. Inutile de paniquer, vous avez le temps devant vous pour être prêt car le premier arrêt de lignes analogiques se fera au plus tôt dans 3 ans. Cependant, afin d’éviter les encombrements de dernière minute, je vous conseille fortement de prendre en charge cette question dès 2018.
  2. N’oubliez pas les autres lignes, notamment celle de votre ascenseur qui est très certainement une ligne analogique.
  3. Prenez conseils auprès des fournisseurs du Cèdre, sur le marché « standards téléphoniques » pour les équipements et le marché « téléphonie fixe et internet » pour les abonnements.
Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 42 personnes sur 42 ont trouvé cet article utile.

LAISSER UN COMMENTAIRE