Epinglez les punaises de lit !

1
1377
Votre activité comporte de l’hébergement ? En bon gestionnaire, vous souhaitez fournir un accueil et une prestation de qualité auprès des personnes que vous accueillez. Lisez-bien cet article pour éviter que ces petites bêtes ne deviennent votre pire cauchemar. Si elles ont déjà pénétré votre enceinte, voici les solutions pour en venir à bout. 

Comment s’invitent-elles chez vous et comment les reconnaître ?

La punaise de lit est un parasite suceur de sang, comme le moustique. Elle mesure environ 4/5 mm (il est possible de la voir à l’œil nu) et son corps plat est de couleur brunâtre. Sa couleur s’assombrit en fonction du sang qu’elle ingurgite (appétissant, n’est-ce pas ?).

Les morsures provoquent généralement des réactions cutanées, mais elles varient d’un individu à l’autre. Certains peuvent n’avoir aucun signe, d’autres des tâches rouges sur la peau (souvent par 3 points) ou d’autres encore peuvent simplement avoir des démangeaisons.

Depuis les années 2000, le nombre de sites infectés par ce parasite ne cesse d’augmenter. En cause, la multiplication des voyages dans le monde entier et la vente de meubles d’occasion !

Comme son nom l’indique, la punaise de lit établit son royaume dans les chambres à coucher. Elle se reproduit rapidement et se propagent en passant d’un voyageur à un autre, en se glissant dans une valise, un vêtement… Mais elle peut également se nicher dans une table de nuit ou une penderie… et avec le développement des sites de vente d’occasion, elle ne peut que se répandre plus facilement. Et quand on sait qu’une femelle peut pondre jusqu’à 500 œufs en 2 mois, il n’est pas difficile de comprendre l’inquiétude que ces insectes peuvent représenter chez les gestionnaires de structures d’hébergement (hôtel, foyer…). Il y a d’ailleurs eu une recrudescence de la propagation de la punaise de lit : en été 2017, le nombre d’interventions dans les grandes villes a augmenté de 45% par rapport à 2016.

Comment s’en débarrasser ?

En plus d’une perte de réputation pour l’établissement, la présence de punaises de lit dans une chambre peut être une source de litige plus ou moins important entre le propriétaire et la personne accueillie (demande de changement de logement, remboursement, prise en charge des frais médicaux/hospitalisation). Il est donc important d’adopter des gestes pour limiter le risque d’infestation. Avant de savoir comment les éliminer, il est d’abord important de constater la présence bien réelle de ce nuisible et d’être constamment vigilant. Une équipe parfaitement formée adoptera des pratiques propres à limiter les risques de propagation des punaises de lit à d’autres chambres/lieux.

Voici les procédures de ménage adéquates :

Avant :

  • laissez le matériel de ménage à l’extérieur ;
  • séparez le linge sale et linge propre avec des chariots distincts ;
  • mettez en place des espaces de rangement spécifiques pour les aspirateurs.

Ensuite :

  • Inspectez vos lits (draps, matelas), votre mobilier (tables de nuit, penderies, armoires, fauteuils…), et la pièce (plinthes, câbles, moquette, cavités de plâtre, derrière du papier peint décollé…) dans son intégralité. il vous faudra observer attentivement la présence de punaises vivantes mais aussi d’œufs, de larves… Les spécialistes procèdent même à la détection canine pour les identifier.
  • Passez l’aspirateur et ou les générateurs de vapeur en insistant sur les zones sensibles : plinthes, recoins, zones de bagages….

Après :

  • limitez les mouvements de mobiliers entre les chambres/lieux sans les avoir inspectés visuellement ;
  • encouragez le nettoyage à la vapeur ciblé et le nettoyage à 60° ;
  • prévoyez l’achat de housse de protection matelas anti-insectes ;
  • adaptez les mesures d’herméticité anti insectes ;
  • formez vos équipes face à ce nuisible (contexte, comportement, impact, signe pour le reconnaître) ;
  • ayez recours à un service d’inspection et de détection proactive.

Que dois-je faire si je constate un signe d’infestation ?

3 signes visuels peuvent vous permettre de détecter une infestation de punaises de lit :

  • traces de sang/taches brunes : au niveau de la literie ou autre endroit leur servant de refuge ;
  • insectes morts ou vivants : l’adulte mesure entre 5 et 6 mm de long. Le premier stade larvaire a la même forme et mesure 1 mm de long ;
  • oeufs : détectés là où les insectes se cachent, collés sur des surfaces rugueuses.

Si un de ces signes est présent, adoptez la démarche suivante :

  • ne sortez rien de la chambre ;
  • restreignez-en l’accès ;
  • appelez une société spécialisée dans l’élimination des punaises de lit.

Une fois que vous avez la certitude d’être contaminé, une seule solution : l’extermination. Pour les éradiquer rapidement et complètement, plusieurs méthodes existent. Bien sûr, nous ne saurons que trop vous recommander de faire appel à un professionnel qualifié et d’éviter l’emploi de solutions artisanales, qui n’auront qu’un effet limité dans le temps et ne sauront éradiquer entièrement ce parasite.

Les méthodes pour les éradiquer sont les suivantes :

  • le traitement thermique (les punaises succombent à partir de 47°C),
  • la pulvérisation chimique,
  • la fumigation,
  • le traitement à la vapeur chaude ou par le froid

Le traitement thermique a l’avantage de neutraliser rapidement les zones traitées. Ce type d’action permet de mettre entre parenthèses la mise à disposition de la chambre sur un temps très court et sans effet secondaire. Par ailleurs, elle permet d’éradiquer ce parasite, de l’œuf à l’individu adulte, sans oublier les larves. A contrario, la pulvérisation chimique connaît quelques limites dues à la résistance croissante de ces parasites aux insecticides classiques. La peau des insectes a muté pour devenir plus épaisse et donc plus résistante.

Il est également possible d’enfermer draps, vêtements et autres éléments en tissu dans des sacs en plastique, le plus hermétiquement possible. Ces sacs seront alors mis pendant au moins 72h dans un congélateur à -18°c.

Généralement (j’ai bien dit généralement !), le traitement sera effectué à 3 reprises : une première fois, plus 5 jours plus tard, puis 10 jours après le 1er traitement. Par ailleurs, pour chaque chambre infestée, les deux chambres attenantes seront également traitées ainsi que le couloir et la lingerie de l’étage si vous en possédez un. 

Pour savoir quelle solution est la plus appropriée à votre situation, nous vous invitons à prendre contact avec un des professionnels que vous avez référencés. N’hésitez pas à les consulter sur votre espace adhérent ou contactez-nous pour en connaître les coordonnées.

Comment éviter de les ramener chez soi ?

Le coût que représente la surveillance, le traitement et, le cas échéant, le remplacement de matériel étant non-négligeable, il convient de prendre les mesures nécessaires pour éviter de transporter ces petites bêtes d’un établissement à un autre, ou pire encore, d’en ramener dans votre établissement ou à votre domicile.

Sachez que ce nuisible déteste les surfaces lisses et glissantes, qui compliquent leur déplacement. Pensez bien à ne pas mettre votre valise sur le lit, et ne posez pas vos bagages sur le sol. De même, mettez bien vos vêtements sur des cintres. Chez vous, stockez vos bagages dans un endroit qui limite la prolifération (garage, remise…) et lavez vos vêtements à haute température (au moins 60° et 30 minutes de sèche linge). Les punaises de lit détestent la chaleur ! 

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 15 personnes sur 15 ont trouvé cet article utile.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE