Le textile : technologique et écologique

0
349
La France est, parmi les pays européens, un des derniers à avoir su maintenir une industrie textile sur son territoire, dans les Vosges plus précisément. Face au raz-de-marée du textile asiatique dans les années 70-80, des industriels ont su moderniser leur outil pour résister en intégrant toute la filière :
filature : réalisation du fil 100% coton ou coton polyester à partir du coton et du polyester importés
tissage : réalisation du tissu à partir des fils
ennoblissement : blanchiment + traitement anti acariens + non feu +…
confection : réalisation des articles textiles
Et aujourd’hui, ils élèvent le niveau qualitatif de leur production pour garder de l’avance et « faire la différence » avec les produits d’importation.
Trois enjeux majeurs ont été pris en compte :

1. La simplification pour les utilisateurs lors de l’entretien du linge

Il est nécessaire pour ennoblir un tissu de désencoller ce tissu.
Mais en quoi consiste l’encollage ? L’ensemble des fils de chaîne, pour les lubrifier, les protéger et leur donner une bonne résistance pendant le tissage, passe dans un bain. Et ce bain, c’est de la chimie, un mélange subtil entre des produits naturels tels que l’amidon (polysaccharides naturels) et d’autres substances beaucoup moins naturelles (polymères synthétiques). Des études démontrent qu’il faut parfois des dizaines de lavages avant qu’un tissu soit débarrassé de « l’apprêt » dans l’opération que l’on appelle le décatissage, une opération nécessaire pour que le tissu ait sa forme et son aspect définitifs.
Or, pour des raisons économiques et environnementales, il est tout à fait possible de blanchir (ennoblissement) un support en laissant absolument tous les apprêts de tissage. Il est même possible de modifier artificiellement/chimiquement le comportement des supports en leur conférant une certaine hydrophilité (un tissu qui s’imprègne facilement d’eau est réputé lavé une première fois), ce qui donne le sentiment d’absence d’apprêt… mais est-ce bien réel ?

2. Limiter la pollution de nos cours d’eau et nappes phréatiques

L’ennoblisseur, pour réaliser un travail de qualité, doit désencoller le textile qui vient d’être fabriqué pour donner au tissu écru un aspect blanc. Il sait, en France, qu’il doit respecter des normes très rigoureuses quant à la qualité des eaux usées rejetées et se dote donc de moyens exceptionnels pour capter toutes les substances polluantes.
Mais qu’en est-il des tissus d’importation qui ne sont pas fabriqués avec autant de rigueur ? Le décatissage sera réalisé par l’utilisateur final qui est un particulier ou une collectivité non soumise au contrôle de ses rejets d’eau usée. Ce dernier rejettera dans le milieu naturel bien malgré lui des substances polluantes s’il achète des articles dont la qualité n’est pas contrôlée.
Par ailleurs, l’ennoblisseur oxyde le textile pour obtenir un degré de blanc avec de la profondeur (avec de l’eau oxygénée) et éventuellement utilise des azurants optiques pour rehausser le degré de blanc. Selon les azurants utilisés et leur compatibilité avec les lessives, le linge peut « grisailler » et paraître sale.

3. Prendre soin des personnes avec des draps et linges de toilette sains, c’est-à-dire exempts de produits chimiques

Les dizaines de produits chimiques utilisés par des industriels en Asie qui n’ont pas les normes contraignantes que nous avons en France, se retrouvent sur les textiles vêtements et linge de lit qui sont au contact de notre peau ; autant de substances dont nous ne mesurons pas encore tous les désordres sanitaires qu’ils peuvent provoquer. Nous savons tout de même que la pollution des cours d’eau dans les pays producteurs est massive et que les populations locales souffrent de cancers de la peau.
Certains fournisseurs référencés au Cèdre maîtrisent toute la filière de fabrication du linge plat tel que les draps. Cela présente de nombreux atouts :
> fin du décatissage du linge neuf
> mise en place directe du linge de lit
> un linge hygiéniquement propre
> des gains de productivité
> satisfaction du client assurée
> amélioration de la qualité
> une solution soucieuse du respect de l’environnement
Et tout cela génère autant d’économies !
Le Cèdre souhaite mettre à votre disposition des gammes de produits respectueux de l’environnement et des personnes. Faire le choix d’un achat responsable pour sa structure se révèle être une source d’économie sur le moyen-long terme car un textile de meilleure qualité dure plus longtemps !
Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 15 personnes sur 15 ont trouvé cet article utile.

LAISSER UN COMMENTAIRE