Coup d’oeil sur la téléalarme, télésurveillance et maintenance prédictive de vos ascenseurs

0
107

Les téléalarmes et leurs dérivés (télésurveillance, maintenance prédictive) constituent un sujet technique. Cet organe indispensable de votre ascenseur est en train de vivre des mutations technologiques et réglementaires liées à l’évolution des lignes téléphoniques sur lesquelles elles sont branchées. État des lieux de l’existant et des évolutions à venir.

Clarification préalable sur la téléalarme, la télésurveillance et la maintenance prédictive : quelle différence ?

Téléalarme : La réglementation ascenseur impose aujourd’hui la présence d’une téléalarme dans chaque cabine d’ascenseur qui réponde à la norme européenne EN 81-28 (téléalarme pour ascenseur et ascenseur de charge). Elle permet à un usager bloqué dans la cabine de prévenir les services de dépannage en direct et de demander une intervention en urgence.

La téléalarme doit disposer d’une ligne téléphonique bidirectionnelle dédiée et être située dans le local machinerie de l’ascenseur. Par conséquent, la téléalarme et la ligne téléphonique sont indissociables de votre ascenseur. Elles sont, à ce titre, régulièrement contrôlées par votre prestataire ascenseur dans le cadre du contrat de maintenance.

Télésurveillance : La télésurveillance n’est pas une téléalarme. Elle intègre une téléalarme en base et est utilisée pour la surveillance à distance du fonctionnement de l’ascenseur. Le technicien peut ainsi mieux organiser la maintenance préventive en observant, à chaque instant, l’état d’usure des pièces et en programmant les interventions adéquates lors des visites de maintenance de l’appareil.

Sa présence ne se justifie que lorsque l’appareil est utilisé de manière intensive, ou si sa disponibilité revêt un intérêt opérationnel primordial. Cette option vient s’ajouter au prix de votre contrat de maintenance.

Maintenance prédictive : La maintenance prédictive, grâce à des capteurs connectés installés sur les ascenseurs, permet au prestataire de récolter en continu des données précises sur plus de 200 paramètres critiques. Les données collectées sont envoyées instantanément à une plateforme d’intelligence artificielle qui analyse les symptômes et les tendances pour établir un diagnostic en temps réel. Si une anomalie est constatée, les techniciens reçoivent des informations détaillées sur son origine et peuvent alors intervenir rapidement. Si cela est nécessaire, les pièces à changer sont commandées à l’avance afin d’être disponibles le jour de l’intervention du technicien. Sa présence ne se justifie que lorsque l’appareil est utilisé de manière intensive, ou si sa disponibilité revêt un intérêt opérationnel primordial.

Cette option vient s’ajouter au prix de votre contrat de maintenance. Certains fournisseurs proposent une téléalarme ou une télésurveillance intégrant un système de téléphonie mobile GSM sans connexion filaire.

Comment faire évoluer au juste tempo les lignes téléphoniques de vos téléalarmes?

Les différentes technologies en présence : lignes téléphoniques RTC / GSM / VoIP

Orange a engagé la modernisation de son réseau de téléphonie fixe en France afin de prendre en compte l’évolution des usages, de la technologie et donc d’être en mesure d’assurer un service de qualité dans les années à venir.

Le service de téléphonie historique s’appuie sur le réseau fixe appelé RTC. Ce réseau va progressivement disparaître au profit de la VoIP. Désormais, il n’est plus possible d’installer de nouvelles lignes RTC. Les lignes existantes seront néanmoins toujours fonctionnelles jusqu’en 2023, date à partir de laquelle elles seront progressivement supprimées.

Cette modification aura un impact sur les téléalarmes car les lignes actuelles ne pourront plus fonctionner. Il faudra alors basculer vers un nouveau système de liaison téléphonique tout en assurant la conformité de la téléalarme.

Quelles sont les solutions en cas d’installation d’un nouvel ascenseur ou si votre ligne historique RTC ne fonctionne plus ?

Le système GSM

Il doit être équipé d’une alimentation secourue, être compatible 3G et 2G et en capacité de réceptionner le réseau GSM (couverture suffisante – attention aux zones blanches non couvertes). Vous devrez souscrire un abonnement pour la carte SIM qui sera facturé en plus de votre contrat de maintenance.

Si la téléalarme de l’ascenseur est compatible avec le GSM, il faudra uniquement installer un kit GSM. Si elle n’est pas compatible, il faudra remplacer la téléalarme.

La VoIP

C’est une technologie qui permet de délivrer des communications vocales via la technologie IP. Cette nouvelle technologie impose le remplacement de la téléalarme qui n’est pas compatible avec un réseau IP. À ce jour, les systèmes de VoIP sont encore en cours de tests et de développement.

Le GSM apparaît donc comme étant la meilleure alternative afin d’éviter le remplacement des téléalarmes en place.

Que faire si votre ascenseur est équipé d’une ligne téléphonique historique RTC qui fonctionne ?

Tant qu’elle fonctionne, la téléalarme peut être conservée jusqu’en 2023 et au-delà puisque l’arrêt des lignes historiques sera progressif dans le temps.

Devez-vous changer dès maintenant une téléalarme existante ?

Suivant votre situation, il peut y avoir un intérêt économique à changer de système dès aujourd’hui :

> Votre téléalarme est évolutive et peut accepter la mise en place d’un kit GSM :

Vous pouvez faire installer par votre prestataire un module GSM qui sera relié à la téléalarme et permettra de la faire fonctionner avec une carte SIM. L’abonnement GSM est environ 2 fois moins cher que l’abonnement à une ligne historique RTC. Le kit GSM sera donc rentabilisé en 2 à 3 ans.

> Votre téléalarme est verrouillée ou incompatible avec la mise en place d’un kit GSM :

Dans ce cas, vous devrez remplacer le système complet : téléalarme et module GSM. Ces travaux ont un coût important et ne seront pas rentabilisés d’ici 2023.

Pour information, voici les coûts moyens observés :

  • Abonnement annuel ligne téléphonique historique RTC : environ 240 €ht
  • Abonnement annuel ligne GSM (carte SIM) : entre 84 et 180 €ht
  • Pose d’un kit GSM à protocole ouvert : entre 300 et 700 €ht
  • Pose d’une téléalarme compatible GSM : entre 800 et 1500 €ht

Vous l’avez compris, l’enjeu est de n’être ni trop en avance, ni trop en retard sur la technologie et la réglementation. Si suite à cet article vous souhaitez plus d’informations, le Cèdre a tissé un partenariat avec un bureau d’études spécialiste des ascenseurs. N’hésitez donc pas à nous contacter !

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 6 personnes sur 6 ont trouvé cet article utile.

LAISSER UN COMMENTAIRE