Baromètre énergie – octobre 2019

0
291

Un marché incertain sur fond d’instabilité nucléaire

Les prix du marché ont grimpé de 2 à 3€/MWh ce mois-ci du fait d’une conjonction de plusieurs facteurs : annonce de l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) concernance les défaillances de plusieurs centrales nucléaires françaises, hausse du baril et baisse de la production éolienne.

Évolution du prix de l’électricité depuis 2008

Évolution du prix de l’électricité sur un an

Contexte économique

Les tensions commerciales et géopolitiques se poursuivent. L’OCDE prédit des performances économiques en 2019 et 2020 se rapprochant de celles connues lors de la crise de 2008.

Charbon, gaz & pétrole

Le cours du baril progresse sur le mois atteignant fin septembre les 64$/baril. En cause ? La nomination notamment du prince saoudien Ben Salmane à la tête du ministère de l’énergie fermement décidé à réduire la production de pétrole. Le cours du gaz s’inscrit dans le sillon de celui du pétrole, sa hausse étant en milieu de mois accentuée par les problèmes nucléaires français et la restriction de l’accès du gaz russe au gazoduc Opal.

Le marché du carbone

Le prix du carbone se stabilise au niveau de 25€ la tonne, après une hausse début septembre. Cette situation s’explique notamment par l’abondance des quotas mis aux enchères à cause du BREXIT (54 millions de tonne en septembre versus 30 millions en août).

 

Tendance offres de marché – électricité

Prix moyen constaté sur les contrats 3 ans à prix fixe. Le prix inclut l’énergie, l’acheminement et les taxes (hors TVA)

L’avis de l’expert

Avec la perspective du prochain guichet ARENH et avec un marché de l’électricité plutôt à la hausse, fixer ses prix sans tarder peut s’avérer être une bonne option.

Des prix qui repartent à la hausse après plusieurs mois de baisse

Les incertitudes pesant tant sur les prix des commodités que sur le contexte géopolitique exerce une pression sur les prix à la hausse

Évolution du prix du gaz depuis 2014

Évolution du prix du gaz sur un an

Contexte économique

La tension sur les échanges mondiaux, la morosité de la conjoncture industrielle ainsi que les incertitudes concernant le contexte géopolitique maintiennent une croissance économique atone.

Pétrole

Le milieu du mois de septembre a été marqué par la hausse du prix du baril de 20% suite à l’attaque contre les installations pétrolières saoudiennes d’Abqaiq et de Khurais entrainant la baisse de la production quotidienne de près de 6 millions de barils. La compagnie nationale saoudienne d’hydrocarbure a pu vite rassurer les marchés, promettant le retour au niveau de production historique sous 15 jours. Pari tenu, le brent retrouvant fin septembre son niveau historique de 60$ du brent.

Gaz

Le prix du gaz clôture septembre au dessus des 18€/MWh (CAL 2020 PEG). En cause la fin du gisement gazier de Groningue (Hollande) prévue en 2022 ainsi que les problèmes rencontrés sur les réacteurs des centrales nucléaires françaises.

L’avis de l’expert

Le soubresaut connu en septembre pourrait à la suite d’un trend baissier ces derniers mois pourrait inciter à sécuriser ses achats dans les prochaines semaines.

Tendance offres de marché – gaz

L’avis de l’expert

Avec une demande en baisse et une offre en hausse, le contexte paraît tout à fait favorable pour fixer son prix sur les prochaines années.

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 4 personnes sur 4 ont trouvé cet article utile.

LAISSER UN COMMENTAIRE