Baromètre énergie – mars 2020

0
1046

Contexte actuel

Le marché de l’électricité poursuit sa baisse sur fond d’extension de l’épidémie Coronavirus comprimant la demande mondiale.

Évolution du prix de l’électricité sur un an

Évolution du prix de l’électricité sur trois ans

Contexte économique

On observe une baisse importante sur les bourses internationales. Les banques centrales évaluent des politiques de soutien des économies pour limiter l’impact du coronavirus sur l’activité.
On enregistre plus spécifiquement en France une baisse de 1,1% de la consommation des ménages en janvier, la plus importante baisse mensuelle en France depuis celle de décembre 2018.

Charbon, gaz & pétrole

Le prix du baril de pétrole est passé de 69 $ en début d’année à 52 $ fin février, cette baisse étant la baisse la plus importante observée en 4 ans. L’excèdent d’offre du marché s’accentue avec la baisse de la demande de pétrole en Chine, premier importateur mondial. Une réunion prévue début mars à l’OPEP devrait permettre d’évaluer l’impact du coronavirus dans la demande globale de pétrole (avec une réduction probable de la production d’environ 600 000 barils par jour). Après une hausse survenue durant la première quinzaine de février, les prix retrouvent de nouveau une tendance baissière. L’offre abondante de GNL continue de s’accroître, les cargos vers l’Asie étant redirigés vers l’Europe du fait du coronavirus.

Le marché du carbone

Les prix du CO2 baissent à nouveau suivant les commodités de l’énergie et passent sous les 25€/tonne. Evolution à suivre début mars, où le marché britannique recommencera les enchères des quotas suite à l’incertitude provoquée par le Brexit sur l’obligation des industriels anglais à rester sur le système européen des quotas.

 

Tendance offres de marché – électricité

* Cours au dernier jour ouvré du mois (énergie uniquement). Notez que le prix moyen complet (énergie, acheminement et taxes inclus -hors TVA) sur les contrats 3 ans à prix fixe se situe entre 115€/MWh (compteurs C1,C2,C3) et 140€/MWh (compteurs C4)

L’avis de l’expert

Le cours du marché électricité est de nouveau très proche de l’ARENH, rendant ainsi les offres de marché fixes tout à fait attrayantes.

Contexte actuel

Les fondamentaux restent marqués par un contexte baissier.
Outre la forte croissance de l’offre globale de GNL, la demande est affectée par la forte baisse de l’activité économique en Chine, deuxième économie mondiale touchée par l’apparition du coronavirus.
La propagation à d’autres pays inquiète beaucoup les marchés et font craindre une reprise plus tardive, ces perspectives devraient maintenir un contexte baissier pour les prix du gaz.

Évolution du prix du gaz sur un an

Évolution du prix du gaz sur trois ans

Contexte économique

On observe une baisse importante sur les bourses internationales. Les banques centrales évaluent des politiques de soutien des économies pour limiter l’impact du coronavirus sur l’activité.
On enregistre plus spécifiquement en France une baisse de 1,1% de la consommation des ménages en janvier, la plus importante baisse mensuelle en France depuis celle de décembre 2018.

 

Pétrole

Le prix du baril de pétrole est passé de 69 $ en début d’année à 52 $ fin février, cette baisse étant la baisse la plus importante observée en 4 ans. L’excèdent d’offre du marché s’accentue avec la baisse de la demande de pétrole en Chine, premier importateur mondial. Une réunion prévue début mars à l’OPEP devrait permettre d’évaluer l’impact du coronavirus dans la demande globale de pétrole (avec une réduction probable de la production d’environ 600 000 barils par jour).

 

Gaz

Après une hausse survenue durant la première quinzaine de février, les prix retrouvent de nouveau une tendance baissière. L’offre abondante de GNL continue de s’accroître, les cargos vers l’Asie étant redirigés vers l’Europe du fait du coronavirus.

Tendance offres de marché – gaz

* Cours au dernier jour ouvré du mois (énergie uniquement). Notez que le prix moyen complet (énergie, acheminement et taxes inclus -hors TVA) sur les contrats 3 ans à prix fixe se situe entre 45€/MWh (compteurs T3-T4) et 51€ (compteurs T1-T2).

L’avis de l’expert

Le marché reste très favorable, le contexte étant accentué par la propagation du Coronavirus aux autres pays contractant la demande mondiale. Difficile de dire aujourd’hui si les politiques de soutien des banques centrales parviendront à endiguer la baisse les prochaines semaines.

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non 7 personnes sur 7 ont trouvé cet article utile.

LAISSER UN COMMENTAIRE